Le Dépistage Radon

Qu’est-ce que le radon ?

Le radon (Rn) est un gaz radioactif inodore, incolore et inerte.

Il provient de la transformation du radium (Ra) issu de l’uranium (U) et du thorium (Th), éléments radioactifs présents dans les roches granitiques et volcaniques. Il émet des rayonnements ionisants alpha (α).

Présent dans les sols, le radon est la composante principale de la radioactivité naturelle de l’environnement.

Il migre dans l’air ambiant à travers les pores du sol et les fissures des roches.

Le radon peut aussi s’exhaler de certains matériaux de construction utilisant des roches naturellement radioactives comme le granit, le gneiss ou le basalte ; il peut aussi provenir du dégazage naturel de l’eau. En effet, le radon peut se concentrer dans les eaux souterraines

Où trouve-t-on du radon en France ?

Dans les espaces ouverts, le radon se dilue dans l’atmosphère et se disperse plus ou moins rapidement selon les conditions météorologiques.

Dans les espaces clos où l’air est confiné (pièces d’habitation, lieux de travail, caves, vides sanitaires…), la concentration en radon peut être beaucoup plus importante qu’à l’air libre. Les concentrations de radon varient également en fonction des caractéristiques de construction, de la ventilation et du mode de vie des habitants.

Les sols granitiques libèrent plus de radon que les terrains sédimentaires en raison des plus grandes concentrations d’uranium qu’ils contiennent naturellement.

Les communes du territoire français sont réparties en 3 types de zones à potentiel radon sur la base de critères géologiques : zone à potentiel radon faible (zone 1), zone à potentiel radon faible mais sur lesquelles des facteurs géologiques particuliers peuvent favoriser le transfert du radon vers les bâtiments (zone 2) et zone à potentiel radon significatif (zone 3).

La liste des communes est définie dans l’arrêté du 27 juin 2018 portant délimitation des zones à potentiel radon du territoire français.

Obligation(s)

Pour les établissements recevant du public

Les propriétaires ou exploitants des établissements recevant du public ci-dessous sont tenus de surveiller l’exposition au radon.

Depuis le 1er juillet 2018, un niveau de référence a été fixé à 300 Bq/m3:

  • Les crèches
  • Les établissements d’enseignement, y compris les bâtiments d’internat.
  • Les établissements d’accueil collectif d’enfants de moins de six ans.
  • Les établissements sanitaires et sociaux disposant d’une capacité d’hébergement.
  • Les établissements thermaux.
  • Les établissements pénitentiaires.

Pour les lieux de travail

Toutes les activités professionnelles sont concernées dès lors qu’elles sont exercées au sous-sol ou au rez-de-chaussée de bâtiments situés dans les zones où l’exposition au radon est susceptible de porter atteinte à la santé des travailleurs et/ou dans certains lieux spécifiques de travail

Pour les bâtiments à usage d’habitation

Le radon constitue un facteur de pollution de l’air intérieur et son niveau de référence pour l’air intérieur a été défini à 300 Bq/m3

Contacter Créa Synergie

04 70 99 17 36